Relationnel

Savoir répondre à une critique

03/10/2013

La critique est parfois difficile à accepter, et y répondre demande d'appliquer une méthodologie précise. Les conseils d'Elisabeth Durand-Mirtain, consultante et formatrice.

"La critique peut être désagréable, mais elle est nécessaire. Elle est comme la douleur pour le corps humain : elle attire l'attention sur ce qui ne va pas". Winston Churchill.
S'appuyant sur ces propos, une critique peut être un cadeau que vous fait l'interlocuteur, car elle permet de mieux se connaître et de se corriger.

Elle peut être de plusieurs ordres : sur le physique, elle est inacceptable, sur l'intelligence, elle est subjective. Seule la critique sur le comportement est admissible.

Y répondre (mais, aussi la recevoir) demande d'appliquer une méthodologie précise :

1. Prenez du recul et considérez la critique émise avec objectivité avant d'y répondre

2. Pratiquez l'écoute active : assurez-vous d'avoir bien compris par la reformulation du reproche et si cela vous paraît flou, demandez une clarification : "que voulez-vous dire par..."

3.
Analysez les propos de votre interlocuteur : "est-ce un défaut que je peux corrigible ?", "est-ce que la critique est un fait ou une opinion ?", "est-elle vrai, fausse, partiellement vrai ?"

4.
Déterminez si la critique est justifiée ou injustifiée. Si elle est justifiée, présentez vos excuses et proposez une solution afin que la situation ne se reproduise plus. Si elle est injustifiée, questionnez pour connaître l'intention de votre interlocuteur et sans argument, refusez la critique émise : "je ne suis pas d'accord avec votre remarque"

5.
Choisissez le bon moment et le bon lieu pour en discuter en privé

6.
Eliminez toutes les généralisations, comme "toujours", "parfois", "rarement", "jamais" dans votre discours

7.
Soyez clair(e) et précis(e)

8.
Une critique est toujours source d'émotion. Alors, exprimez ce que vous ressentez. Si vous êtes stressé(e), dites-le.

9.
Faites le nécessaire pour obtenir le point de vue de l'autre. Cette méthode s'appelle « le two-way process » : il s'agit de développer une idée avec les mots justes et de s'assurer que le code utilisé est bien reçu par l'interlocuteur. Ensuite, recevoir ses idées sans a priori ni jugement.

10.
Trouvez un accord mutuel ou un compromis en reformulant les points d'accord et en définissant un plan d'action qui élimine toute possibilité de voir la situation se reproduire.

En conclusion, personne n'est parfait. Il est préférable d'admettre ses erreurs afin que la relation aux autres soit meilleure. Si la critique a des conséquences négatives, et surtout si elle est injustifiée, que nous a-t-elle appris ? Sur nous ? Sur l'autre ?...

En savoir plus

Elisabeth Durand-Mirtain

Elisabeth Durand-Mirtain

Cet article a été rédigé en partenariat avec Elisabeth Durand-Mirtain, consultante et formatrice.

Pour une formation, un renseignement :
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou 06 13 51 11 26
www.mirtain.com

 

Note (2 votes)

Notez cet article (Cliquez sur les étoiles)

Ajouter un commentaire

1000 caractères max

Rédiger un commentaire

Pour publier votre commentaire, veuillez-vous identifier.

Se connecter

Vous n’avez pas encore de compte Kalligo ?
Inscrivez-vous dès maintenant en quelques clics :

S'inscrire gratuitement

Publicité

Newsletter

Recevez chaque semaine nos infos et astuces par email !

Témoignage
de Sylvia

Assistante de gestion PME / PMI - Proserpol

Je trouve les rubriques intéressantes, actuelles et bien documentées. J'apprécie les témoignages d'assistant(e)s en poste qui montrent la grande variété des profils et des compétences : Kalligo, le site qu'il nous faut !