Relationnel

Comment gérer au mieux ses émotions

21/02/2014

Votre responsable ou un membre de votre équipe vous envoie un « scude » devant tout le monde... Comment réagir ? Les conseils de Pia Martin, responsable des formations sur la Communication pour Cegos.

> Scénario 1

Vous êtes à votre poste dans l'open space que vous partagez avec plusieurs collègues. Votre manager rentre brutalement, et vous dit : « Ce dossier est nul ! » Puis il repart en tournant les talons, après vous avoir jeté ledit dossier sur votre bureau....
Silence lourd dans l'open space...Vos collègues vous regardent, et vous sentez une grosse émotion vous envahir...Sachant que vous y avez passé des heures sur ce dossier...

=> Comment réagir ?
Le manager est parti. Je sens tous les regards posés sur moi. Je RESPIRE profondément, à plusieurs reprises. Je fais redescendre la pression. Je prends le dossier. Soit vis-à-vis des collègues, j'enchaîne en disant « Une mise au point parait nécessaire : Je vais voir avec lui, si tout est vraiment nul ! ».

Il est important de clarifier avec votre manager la situation. Vous devez rapidement solliciter un rendez-vous avec lui, par rapport au dossier ; Une fois avec lui, préciser que cet entretien sera court. Que l'objectif est de voir avec lui qu'est-ce qui est vraiment nul : Tout ? Une partie ? Laquelle ? L'amener à préciser, et à être plus positif. A force de reprendre les mots tels que : »Vous m'avez dit que le dossier est nul » (vous partez d'un élément factuel, en reprenant ses mots).
« Nul, vraiment nul ? » Attendre sa réponse. Si il est de mauvaise foi, ne pas insister, ça ne sert à rien.
Si vous le sentez un peu plus ouvert, faites préciser : « de telle partie à telle partie, est-ce que cela convient ? ».... Vous allez observer rapidement, que votre manager va passer à autre chose.
Vous avez gardé votre self contrôle, vous n'êtes pas rentrée dans le jeu de la justification...

> Scénario 2

Vous êtes en réunion, vous vous occupez de prendre des notes pour rédiger le compte rendu. L'ambiance de la réunion est tendue, votre manager qui anime est « limite agressif » avec les membres de l'équipe...
La réunion prend fin puis, tout à coup, il s'en prend à vous : « J'espère que le compte rendu de cette réunion sera pour une fois à la hauteur ! »...

=> Comment réagir ?
Après avoir reçu la phrase lancée comme un boulet dans votre estomac, vous devez là aussi RESPIRER profondément, et faire préciser : « A la hauteur ? Qu'est-ce que vous entendez par ce mot ? »
« Pour une fois ? : Vous pouvez préciser par rapport aux autres comptes rendus ? »....
Des micros situations comme celles-ci, on en vit beaucoup dans une journée de travail. Une règle d'or, surtout ne pas répondre du tac au tac.
En effet, lorsque l'on reçoit de plein fouet, un « scude » par surprise, une décharge émotionnelle immédiate nous envahit. Instinctivement, on a soit envie de réagir et de répondre sur le champ, avec une même dose d'agressivité, (là, ça risque de mal finir...), soit les larmes montent aux yeux, on a envie d'aller se cacher aux toilettes pour pleurer un bon coup...

Alors ? Eh bien, d'abord gérer ses émotions. Prendre une bonne respiration.
Donc, accueillir « le scude » en RESPIRANT, puis faire préciser en reprenant un mot, rester calme, éviter de rentrer dans le jeu du « Pourquoi/ Parce que ».

Cela mérite de s'entrainer, et un bon terrain c'est à la maison avec les ados, ou sa moitié...

 

Note (5 votes)

Notez cet article (Cliquez sur les étoiles)

Ajouter un commentaire

1000 caractères max

Rédiger un commentaire

Pour publier votre commentaire, veuillez-vous identifier.

Se connecter

Vous n’avez pas encore de compte Kalligo ?
Inscrivez-vous dès maintenant en quelques clics :

S'inscrire gratuitement

  • Le 05/03/2014 à 01h01 par archizouzoute

    donc on doit la fermer et foutre une mauvaise ambiance dans la famille si on ne dit rien sur place ? <br /> si : répondre du tac au tac, ça fait du bien aussi ! <br /> si vous êtes partisan de l'ambiance pourrie à la maison, faites-le chez vous.... pour ma part, c'est hors de question !

  • Le 04/03/2014 à 09h09 par Francis

    Si seulement nos "chefs" avaient des arguments aussi... primaires, ce serait facile.<br /> Ce sont les petits mots au quotidien ou encore le fait de devoir faire et refaire le travail ; travail pour lequel il/elle ne manque pas de vous demander votre avis mais qui de toute façon n'en fait qu'à sa tête. C'est là que sont générées le plus d'émotions (en fait, plus des frustrations).<br /> Et c'est aussi là que l'expérience et/ou l'ancienneté renforcent l'assertivité et la confiance en soi.

 
Publicité

Newsletter

Recevez chaque semaine nos infos et astuces par email !

Témoignage
de Hermine

Secrétaire de direction - Finam

Avec Kalligo, j'ai appris beaucoup dans le métier de secrétaire. J'ai organisé des formations et des supports d'accueil aux caissières au sein de mon établissement grâce à votre site ! Un grand bravo et merci pour ce partage de connaissances.