Relationnel

Débordé : comment en parler à son chef ?

30/07/2014

Vous sentez poindre l'imminence d'un burn-out ? Ne tardez pas à réagir et ouvrez-vous-en à votre hiérarchie. Mais avant de frapper à la porte de votre manageur, privilégiez une approche constructive pour aborder ce sujet personnel si sensible.

> Évitez de faire part de votre désarroi en pleine période de rush

C'est souvent quand les plannings s'affolent qu'un assistant se sent prêt à craquer et trouve la force d'interpeler son manager. Pourtant, il vaut mieux aborder un tel sujet lors d'une accalmie dans les services, pour optimiser vos chances d'écoute et de compréhension.

> Mâchez le travail à votre manager et posez-vous les bonnes questions

Tentez d'objectiver ce sujet sensible pour préparer votre intervention. Passez tout en revue : faites le point sur votre charge de travail et évaluez le temps passé à chaque tâche. Quelle mission est-il possible de déléguer ? D'informatiser ? De sous-traiter ?

Cette analyse doit vous conduire à une redéfinition de votre fiche de poste.

> Après le factuel, exprimez votre ressenti

Ces chiffres ont pour objectif de prouver que vous avez bien réfléchi à la situation et déjà recherché par vous-même une solution à votre épuisement professionnel.

Sensible à votre démarche, votre manager reconnait votre bonne foi. Il est alors temps de lui faire part de vos sentiments : l'angoisse de ne jamais voir le bout de votre To-do list, de vous épuiser chaque jour davantage et de sentir votre motivation fragilisée.

> Mettez en avant votre professionnalisme

Rappelez à votre hiérarchie qu'en prenant les devants et en vous confiant sur cette problématique dès aujourd'hui, vous faites preuve de maturité. Vous êtes conscient de vos limites et préférez en faire part en temps opportun, pour résoudre le problème avant qu'il n'impacte le fonctionnement de l'entreprise.

> Si vous pensez déléguer à un collègue, avertissez-le en amont

Il peut être envisageable de délester certaines de vos activités sur un collaborateur, voire d'embaucher un autre assistant. Si vous souhaitez soumettre ce type de solution, veillez à en parler au préalable avec la personne concernée afin de recueillir son accord.

> Concluez l'entretien en laissant votre manager en position de décideur

Vous avez plaidé votre cause et déposé des solutions sur un plateau. Il vous reste à vous retirer et à laisser votre patron décider de la suite à donner. S'il apprécie vos efforts pour nourrir sa réflexion, il refusera que vous lui dictiez la conduite à tenir...

Sachez quitter son bureau à temps, et laissez-le revenir avec l'issue qu'il aura choisie. Il sera toujours temps de négocier lors d'un second entretien.

 

 

Note (0 votes)

Notez cet article (Cliquez sur les étoiles)

Ajouter un commentaire

1000 caractères max

Rédiger un commentaire

Pour publier votre commentaire, veuillez-vous identifier.

Se connecter

Vous n’avez pas encore de compte Kalligo ?
Inscrivez-vous dès maintenant en quelques clics :

S'inscrire gratuitement

Publicité

Newsletter

Recevez chaque semaine nos infos et astuces par email !

Témoignage
de Aissatou

Expert judiciaire stagiaire

Je vous remercie infiniment pour tous les conseils, fiches pratiques et astuces que vous nous donnez. Je consulte fréquemment votre site avec un grand intérêt car il m'aide beaucoup dans mon travail notamment dans la rédaction de mes courriers et rapports rédigés dans le cadre mon activité d'administrateur séquestre, d'auditeur, de liquidateur, syndic...