Relationnel

Rumeurs au travail : comment faire face ?

30/07/2014

Lorsqu'une rumeur vous concernant se propage au sein de l'entreprise, vous en êtes souvent le dernier informé. De la découverte de la médisance à la gestion de crise, adoptez les conseils Kalligo pour garder la tête froide.

> Vous ne pouvez contrôler la rumeur, mais votre réaction, si !

Les rumeurs qui circulent le plus vite sont celles qui véhiculent une critique. Il est donc normal que vous en soyez affecté lorsque cette dernière parvient à vos oreilles.

Prenez immédiatement du recul et sortez vos outils d'assistant rompu à l'accueil de l'entreprise pour gérer au mieux vos émotions. Si vous ne pouvez pas contrôler le « bruit de couloir », vous pouvez au moins choisir votre réaction : pleurs, colère ou revanche vous apporteront un soulagement trop éphémère pour être réellement efficaces.

Privilégiez une réponse plus constructive.

> Démentir la rumeur : l'erreur du débutant

La rumeur s'éteint souvent comme elle nait : spontanément. C'est pourquoi, s'il s'agit de simples ragots, il est plus judicieux de ne pas démentir l'information. En vous justifiant, vous accordez du crédit à ces propos et vous nourrissez à votre tour les racontars. Pire, vous les prolongez avec un nouvel épisode...

> La méthode du 20 % : reprenez la main en partie

Une stratégie subtile, mais efficace, dans le cas d'une rumeur qui n'en finit plus. Confirmez 20 % de l'information : ce faisant, vous injectez votre propre vérité dans le circuit des ragots.

Exemple : on dit de vous que vous êtes en négociation pour intégrer l'entreprise concurrente à la vôtre. Répondez que vous accordez en effet beaucoup d'importance à travailler votre employabilité. Vous ne confirmez pas, ni n'infirmez, mais vous diffusez une information positive et dynamique sur vous.

> La répartie humoristique : pour les assistants rodés à l'exercice

Si vous vous sentez à l'aise, répondez à l'initiateur de la rumeur par une boutade. L'humour se propage rapidement au royaume de la radio-entreprise. L'effet boomerang en sera d'autant plus acide pour le collègue à l'origine de la médisance.

> Quand le bad buzz se fait trop incisif

La rumeur peut dépasser le simple bavardage de couloir et contenir une intention de nuire. Dans ce cas, parlez-en, en aparté, à votre manager. Soucieux de recentrer l'attention sur le travail et de maintenir la cohésion de son équipe, ce dernier interviendra pour rétablir une ambiance cordiale dans l'entreprise.

> Il n'y a pas de fumée sans feu : passez au débriefing !

Lorsque la rumeur s'est éteinte, essayez de détecter les éléments de votre comportement ou de vos réalisations qui ont pu lui donner vie. Une petite mise en adéquation de votre image sociale et de votre comportement peut s'imposer pour retrouver une certaine cohérence, et redevenir un assistant serein !

 

Note (1 vote)

Notez cet article (Cliquez sur les étoiles)

Ajouter un commentaire

1000 caractères max

Rédiger un commentaire

Pour publier votre commentaire, veuillez-vous identifier.

Se connecter

Vous n’avez pas encore de compte Kalligo ?
Inscrivez-vous dès maintenant en quelques clics :

S'inscrire gratuitement

Publicité

Newsletter

Recevez chaque semaine nos infos et astuces par email !

Témoignage
de Martine

Assistante médicale - Hôpital Saint-Louis

Je suis une adepte des fiches pratiques : je les trouve claires et très bien expliquées ! Quand moi ou une de mes collègues bloque sur un problème avec Word, Powerpoint ou Excel, je vais tout de suite voir sur Kalligo pour trouver la solution !