Relationnel

Gérer les différents caractères

03/12/2010

Vous avez détecté chez certains de vos collaborateurs une tendance à l’agressivité ou un trop grand besoin d’attention ?

Pas d’inquiétude ! Quelques astuces peuvent vous aider à vous protéger de leurs excès en adoptant la communication appropriée.

 

Gérer les différents caractères

> L’AGRESSIF

Son besoin de puissance le pousse parfois au mépris et à l’agressivité. C’est un tempérament colérique qui cherche le duel et à tendance à « attaquer » sans raison particulière.

Lorsque vous êtes confrontée à ce type de personnalité, restez zen ! Gardez à l’esprit que vous n’êtes pas visée personnellement. Son comportement est sans doute le même avec la plupart des gens. Sachez également que ce qu’il veut, c’est vous pousser à bout pour déclencher un conflit. Ne rentrez pas dans son jeu !

L’attitude à adopter :

  • Laissez votre interlocuteur s’exprimer jusqu’au bout et écoutez-le.
  • Gardez votre calme.
  • Répondez-lui d’une voix posée.
  • Restez polie.
  • Privilégiez les tournures de phrases commençant par « je » plutôt que « vous » ou « tu ». Elles adoucissent naturellement les phrases.

Ce qu’il faut éviter :

  • Le menacer, s’énerver.
  • S’excuser ou se justifier s’il n’y a pas de raisons à cela.
  • Changer de sujet.

Bon à savoir : Si l’agressivité de votre collaborateur ne peut être désamorcée ou devient ingérable, réagissez ! Indiquez-lui que son comportement antisocial vous dérange et qu’il doit en changer. N’hésitez pas à lui rappeler les conséquences possibles si cela perdure : mention à la direction, plainte…


> L’EXTRAVERTI

Son grand besoin de reconnaissance le pousse à l’excès. Il aime se donner en spectacle, se montrer et séduire. Il parle beaucoup, possède des avis passionnés (il adore ou il déteste !) et se comporte parfois comme un enfant. C’est aussi souvent une personne énergique et pleine d’humour.

Voilà un individu qui fonctionne à l’affect, il a besoin d’attention. Faites preuve d’empathie en gardant vos distances et en imposant les limites. Quelques minutes d’écoute chaque jour suffiront à l’apaiser, dans le cas contraire, il risque de se fermer à toute communication avec vous. Parlez-lui d’une voix ferme et posée.


> LE NARCISSIQUE

Il a le sentiment d’être exceptionnel et éprouve le besoin constant d’être admiré. Pour bien communiquer avec lui, rentrez (un peu) dans son jeu en l’écoutant et en le complimentant… seulement quand cela est justifié ! Si vous avez une critique à lui faire, présentez-lui les faits et donnez-lui des exemples précis de ce que vous lui reprochez.


L’ASTUCE KALLIGO

Lorsqu’il n’y a pas d’urgence, sachez identifier les meilleurs moments pour communiquer avec vos collaborateurs. Votre chef est généralement de mauvaise humeur ou débordé le matin ? Parlez-lui l’après-midi !

 

Note (2 votes)

Notez cet article (Cliquez sur les étoiles)

Ajouter un commentaire

1000 caractères max

Rédiger un commentaire

Pour publier votre commentaire, veuillez-vous identifier.

Se connecter

Vous n’avez pas encore de compte Kalligo ?
Inscrivez-vous dès maintenant en quelques clics :

S'inscrire gratuitement

Publicité

Newsletter

Recevez chaque semaine nos infos et astuces par email !

Témoignage
de Annie

Gestionnaire projet communication - LAWOMATIC

Le télétravail présente des avantages mais il est impossible de traverser un couloir pour une aide, un conseil, un coup de main. Heureusement, il y a KALLIGO. Comme je passe de longues heures dans le train tous les mois, j'ai copié vos fiches dans OneNote et je profite de ces trajets pour découvrir vos astuces ou réactualiser mes connaissances. Merci KALLIGO et merci Natacha : un lien précieux.