Relationnel

Comment imposer ses idées et se valoriser auprès de son patron

26/03/2013

Lorsque nous travaillons sous les ordres de quelqu'un, il est parfois difficile de s'imposer, que ce soit par pudeur ou par peur de froisser son supérieur. Pourtant, être employé signifie être en contact avec le quotidien de l'entreprise et organiser une partie de son fonctionnement. Il est donc normal que des idées d'amélioration ou de développement vous viennent à l'esprit. Les exposer à votre patron peut vous permettre de valoriser votre travail et d'apporter un bénéfice à votre mission.

> Le bon moment

Que ce soit pour émettre une idée ou alors pour valoriser une tâche accomplie, vous devez choisir le moment opportun. Votre supérieur doit être prêt à vous écouter et, pour cela, l'idéal reste de le prévenir. Comme vous gérez son agenda et son quotidien, proposez-lui directement une date ou une tranche horaire à laquelle il est généralement disponible. D'une part, il comprendra que vous souhaitez lui parler d'une chose importante et, d'autre part, il sera dans de parfaites dispositions pour vous écouter.

De votre côté, vous devez également vous préparer pour ce moment de dialogue privilégié. Si votre idée est réellement stratégique et qu'elle engendre des bénéfices pour tout le monde, il faudra absolument le démontrer. Si votre idée concerne uniquement votre poste, évitez alors de le déranger et attendez plutôt un moment en tête à tête avec lui.

> Un argumentaire en béton

Si vous souhaitez appliquer une amélioration dans la société, il faudra alors expliquer dans quelles mesures votre idée est rentable pour tous. Vous devez anticiper les questions et les objections de votre chef. Ainsi, sur une feuille de papier, listez les avantages et les bénéfices de votre projet. Vous devez également déterminer sa faisabilité, en tenant compte des facteurs financiers, humains et temporels. Ces étapes permettront alors de dégager des points d'amélioration. Quelle que soit l'idée, elle engendre forcément des contraintes, le principal étant que ces défauts demeurent minimes par rapport aux profits.

Lors de l'exposé de votre argumentaire à votre supérieur, il convient d'adopter un ton approprié, c'est-à-dire posé et concis. Comme le souligne l'écrivain François Lelord : « Tout patron a deux objectifs contradictoires. Le premier est d'obtenir le meilleur des collaborateurs. Et le deuxième est d'affirmer son rôle de chef ». Votre boss ne doit pas se sentir agressé ou diminué.

> Une conclusion ouverte

À la fin, laissez une part de décision à votre patron. Si vous avez plusieurs solutions pour mettre votre idée en œuvre, proposez-les toutes et laissez-le choisir la meilleure. Bien entendu, même si votre argumentaire est totalement bétonné, gardez des interrogations et des parties vagues pour lesquelles vous pourrez solliciter son avis.

En préparant le terrain en amont et en adoptant le style d'argumentation adéquat, vous avez de grandes chances de faire adopter votre idée en douceur. Par conséquent, le fait d'avoir contribué à l'amélioration d'une mission, d'un projet ou d'un service vous servira forcément de faire-valoir lors de votre prochain entretien individuel d'évaluation.

 

Note (0 votes)

Notez cet article (Cliquez sur les étoiles)

Ajouter un commentaire

1000 caractères max

Rédiger un commentaire

Pour publier votre commentaire, veuillez-vous identifier.

Se connecter

Vous n’avez pas encore de compte Kalligo ?
Inscrivez-vous dès maintenant en quelques clics :

S'inscrire gratuitement

Publicité

Newsletter

Recevez chaque semaine nos infos et astuces par email !

Témoignage
de Erika

Assistante indépendante - Eyes Assistante

Je suis assistante indépendante et Kalligo me permet de garder un pied dans le milieu de l'assistanat et de suivre l'évolution du métier. Le site est clair, simple et répond aux besoins des assistantes en termes d'organisation, d'astuces et de conseils.