Relationnel

Quand votre chef vous agace…

06/02/2014

Il suffit parfois d'un geste ou d'une critique anodine pour faire monter la tension d'un cran dans vos relations avec votre responsable. Voici cinq conseils pour retrouver la zen attitude au bureau !

« Les petites manies de mon chef m'horripilent ! »

Du tapotement frénétique sur son smartphone pendant votre briefing, à la touillette du café qu'il mâchonne pendant des heures : les petites manies de votre chef vous mettent les nerfs en pelote ? Respirez et prenez du recul ! Votre responsable s'est simplement trouvé un moyen d'évacuer son stress. Considérez ses gestes compulsifs comme révélateurs de son humeur : vous aborderez votre demande de promotion... plus tard !

« Mon patron ne pointe que mes erreurs »

Vous vous êtes démené pour boucler un rapport urgent et votre chef se focalise sur les 2 coquilles qui ont échappé à votre vigilance... Dépassez la déception que vous ressentez. Et observez le verre à moitié plein : si votre hiérarchie n'a que cela à pointer, c'est que tout le reste convenait à merveille !

Les patrons rigoureux vous invitent à parfaire sans cesse votre pratique professionnelle. Ce management par l'exigence porte ses fruits, mais souvent, les assistants ne s'en rendent compte qu'à postériori. Lors d'un changement d'entreprise, par exemple.

« Ma responsable ne reconnaît jamais ses torts... »

Admettre ses erreurs reste un art difficile, tant dans la sphère professionnelle que personnelle. Votre patron n'y échappe pas ! Le mieux est encore d'éviter les situations à risque. Pour cela, détaillez vos comptes-rendus de réunion et vos mails récapitulatifs. Propos échangés, échéances mentionnées, procédure adoptée : ces faits inscrits dans le marbre vous permettent de justifier l'orientation de votre travail. De quoi éviter le fameux cri de détresse : « Mais vous m'aviez dit que... ! »

« Mon manager s'emporte pour un rien »

Face à la colère d'autrui, difficile de garder son calme... Alors vite, changez de point de vue ! Et jaugez cet accès émotionnel comme une perte de contrôle de votre chef, un aveu de faiblesse. À l'instar de toute personne qui s'emporte, votre patron le regrettera par la suite. À vous d'affirmer, en retour, votre professionnalisme en laissant passer l'orage. Il vous en sera reconnaissant et (normalement) s'attachera à garder sa maîtrise de lui, la prochaine fois.

« Mon chef... m'agace ! »

Parfois, c'est un tout : vous ne pouvez plus supporter votre manager. Sans vouloir dédouaner votre patron, peut-être devriez-vous chercher la réponse dans votre rapport à l'autorité ? Listez les émotions que suscite en vous le comportement de votre chef. Vous pourriez bien mettre à jour une facette méconnue de votre personnalité.

Mais si la situation empire, optez pour un dialogue constructif... ou un bon footing !

 

Note (6 votes)

Notez cet article (Cliquez sur les étoiles)

Ajouter un commentaire

1000 caractères max

Rédiger un commentaire

Pour publier votre commentaire, veuillez-vous identifier.

Se connecter

Vous n’avez pas encore de compte Kalligo ?
Inscrivez-vous dès maintenant en quelques clics :

S'inscrire gratuitement

  • Le 19/02/2014 à 23h11 par archizouzoute

    à 20/25 ans passe encore.. <br /> Arrivée à 40 ans, se voir remettre en cause ses 20 ans de carrière (voire plus pour certaines) pour une connerie, ça ne passe plus !!! <br /> On a TOUS qu'UNE SEULE vie, et pour ma part, je n'ai plus envie de la fermer pour me rendre malade ! Un cancer ça va ... pas 2 !

  • Le 18/02/2014 à 16h04 par Anne-Sophie15494

    Bonjour,<br /> Pourquoi faire des concessions... pour garder son boulot pardi !<br /> Mon responsable m'a reproché ma ponctualité, mon organisation, le rangement de mon bureau et pour toute gratification, j'ai eu droit à une rupture conventionnelle. Depuis, je navigue de CDD en CDD et dans 3 semaines je n'ai plus de boulot !<br /> J'ai appris deux trucs, la hiérarchie a toujours le dernier mot ! Et le CDI n'existe plus ! :-(

  • Le 18/02/2014 à 13h01 par BARBABEL35

    Bonjour,<br /> J'abonde dans le même sens que Francis. Ras-le-bol de faire des concessions ! <br /> Pourquoi les managers ne se remettraient-ils pas eux aussi en cause ? Oui, mon chef pointe mes erreurs, mais il en fait plus que moi ! Et je dois laisser passer ça ? Où est l'intérêt de l'entreprise ?<br /> Un bon binôme manager/assistant ne passe que par une bonne communication et un travail d'équipe. Faut-il encore que les deux le veuille... (et oui, j'ai aussi une féroce envie de changer de travail ...)

  • Le 18/02/2014 à 09h09 par Francis

    Il y a une chose qui m'étonne de manière croissante, c'est le fait que je me demande de quel "coté" kalligo se trouve !<br /> <br /> Cette lettre est à destination des assistants ; or, le parti pris est plus souvent coté "patron" que coté "assistant". La preuve avec l'article ci-dessus.<br /> <br /> Pourquoi devrions-nous sans cesse faire des concessions ?<br /> <br /> Il est vrai que notre métier de subordonné est de recevoir des ordres et les exécuter. Toutefois, avec mes 20 ans d'expérience, j'ai passé l'âge de m'écraser face à une autorité souvent mal à propos et plus génératrice de frustrations que de satisfactions (et oui, j'ai une féroce envie de changer de travail...).

 
Publicité

Newsletter

Recevez chaque semaine nos infos et astuces par email !

Témoignage
de Marie-Julie

Assistante ADV Export - Kot Ceprodi

Kalligo est ludique, varié et international. Un fil entre les assistantes lu jusqu'à Tahiti. Bonjour Giani !