Relationnel

Bien gérer son stress

24/04/2015

Les assistants le savent bien : la bonne organisation d'une semaine ou d'un évènement a presque toujours son lot d'imprévus. Et son pendant... le stress ! Découvrez comment bien gérer cet allié, qui peut aussi devenir votre ennemi.

> Le stress est votre ami...

Au cœur de la routine, vous ressentez l'arrivée d'un élan de stress. Votre manager vous confie LE projet que vous souhaitiez, votre planning dérape ou votre suivi budgétaire passe au rouge : quel que soit le motif de votre stress, vous bénéficiez d'un regain d'énergie. Dans un premier temps, cette stimulation semble même décupler vos capacités.

> ... sur de courtes périodes !

Ces décharges d'adrénaline provoquées par le stress mettent tous vos sens en alerte afin que vous puissiez répondre convenablement à une nouvelle situation. Vous passez alors en mode « assistant 100 % efficace ». Mais cela reste une réaction transitoire : ne comptez pas surfer sur ces effets bonus au-delà d'une ou deux semaines.

> Tenez la distance grâce à une bonne hygiène de vie

Vous coucher tôt et manger équilibré aide votre corps à tenir l'effort dans la durée. En journée, n'hésitez pas à vous ménager des sessions de 5 minutes pour faire des exercices de respiration. Cela suffit à vous isoler du rush ambiant pour vous recentrer sur les priorités, hors des urgences qui souvent n'en sont pas.

> Faites tomber la pression

Pour remettre votre compteur-stress à zéro, rien de tel qu'un break physique et mental, même de quelques minutes. À chacun son truc pour larguer les amarres et court-circuiter l'abstraction du quotidien d'assistant : sport en pleine nature, repas avec des amis, déconnexion de la sphère 2.0 ou réalisation manuelle... Changez de contexte !

> Repérez le point de bascule du bon au mauvais stress

Boosté par le bon stress, vous enchaînez les heures et les tâches. C'est à ce moment qu'il vous faut rester vigilant et guetter les premiers symptômes du « mauvais stress ». La poussée d'adrénaline se mue progressivement en problèmes chroniques (soucis digestifs, douleurs dorsales), voire en symptômes d'alerte d'un burn out imminent. Votre corps sollicite un temps de récupération après l'effort : accordez-le-lui !

> Faites le deuil du bon stress, et passez à la lutte contre le mauvais stress

Vous travaillez autant sinon plus et n'avancez pas dans vos tâches d'assistant ? Ne poussez pas votre corps à bout et acceptez vos limites sans culpabiliser. Le simple fait de décider que vous allez lever le pied et contrôler le stress est déjà une victoire.

C'est d'ailleurs le bon moment pour apprendre à déléguer ou suivre un coaching personnalisé. Et pourquoi ne pas rappeler à votre manager à quel point vous êtes un assistant formidable qui a bien besoin de vacances ?

 

 

Note (0 votes)

Notez cet article (Cliquez sur les étoiles)

Ajouter un commentaire

1000 caractères max

Rédiger un commentaire

Pour publier votre commentaire, veuillez-vous identifier.

Se connecter

Vous n’avez pas encore de compte Kalligo ?
Inscrivez-vous dès maintenant en quelques clics :

S'inscrire gratuitement

Publicité

Newsletter

Recevez chaque semaine nos infos et astuces par email !

Témoignage
de Chantal

Assistante administrative - Roche

J'aime bien savoir qu'elles sont les évolutions pour les assistantes et avoir des conseils et astuces sur le métier...