Réunions

Brainstorming : 3 méthodes qui fonctionnent

24/04/2015

Le brainstorming, ou « remue-méninges » en français, est une technique qui consiste à produire des idées en vue de résoudre un problème ou de comprendre une situation donnée. Il repose sur différentes méthodes spécifiques et adaptées à chaque objectif. Le brainstorming est souvent réalisé dans un groupe de travail en entreprise.

Pour réussir vos séances de brainstorming, voici 3 méthodes qui vous aideront à faire émerger des solutions innovantes pour résoudre votre problématique.

1. Diversifier les participants
Le choix des participants est important, car la pertinence des idées en dépend largement. Par conséquent, sollicitez un animateur compétent pour mieux orienter et faciliter l'émergence des idées dans le groupe. Faites aussi appel à plusieurs personnalités d'horizons divers. L'animateur pourra bénéficier d'une belle dynamique grâce à la riche expérience de chacun d'eux.

Il est connu qu'avoir trop la tête dans le guidon empêche parfois de visualiser l'évidence. Invitez alors des participants provenant de divers services et ceux d'autres entreprises, afin de créer une synergie dans le groupe. Cela vous aidera à avoir une vision extérieure de votre problématique et des idées novatrices peuvent alors émerger.

2. Utiliser la méthode 635
La méthode 635 est une technique de recherche d'idées qui s'identifie à un brainwriting. La démarche consiste à produire de nouvelles idées à partir de celles émises par d'autres participants. Son principe se résume ainsi : 6 personnes pour 3 idées en 5 minutes.

Après la présentation du sujet, chaque participant reçoit une feuille de papier partagée en six lignes et trois colonnes. Ensuite, chacun devra mentionner ses trois idées dans le tableau. Au bout des 5 minutes, chaque participant remet sa feuille à son voisin de droite. À son tour, ce dernier aura 5 minutes pour compléter les trois premières idées écrites par son voisin de gauche. Ainsi, le tour continuera jusqu'à ce que tous les tableaux soient remplis, afin de fournir 108 idées en tout.

À la fin, il y aura une synthèse des solutions produites pour choisir les meilleures et les soumettre à discussion.

3. Opter pour la pensée inverse
La pensée inverse, ou « reverse thinking », fait partie des techniques de brainstorming très prisées en marketing et en communication. Elle permet d'étendre le champ de la recherche d'idées en prenant la problématique à l'envers, afin de produire des solutions plus attrayantes. 

Exemple, si vous vous posez la question « comment être plus proche de nos clients ? », alors la pensée inverse consistera à répondre à la question « comment être encore moins proche de nos clients ? ». Ainsi, les solutions qui émergeront seront simplement inversées positivement. Toutefois, il faut identifier clairement le problème, évaluer les risques avec finesse, ainsi que ses enjeux. Nota bene : équipez-vous d'un chevalet pour pouvoir noter les idées au fil de l'eau.

Il existe différentes façons d'organiser un brainstorming. L'important est de trouver la méthode qui fera ressortir une solution innovante. Pour être certaine d'avoir fait le tour des idées, n'hésitez pas à utiliser plusieurs techniques sur une même séance.

 

Note (2 votes)

Notez cet article (Cliquez sur les étoiles)

Ajouter un commentaire

1000 caractères max

Rédiger un commentaire

Pour publier votre commentaire, veuillez-vous identifier.

Se connecter

Vous n’avez pas encore de compte Kalligo ?
Inscrivez-vous dès maintenant en quelques clics :

S'inscrire gratuitement

Publicité

Newsletter

Recevez chaque semaine nos infos et astuces par email !

Témoignage
de Patricia

Assistante de direction - Excellence bureautique

Vos astuces sont une source de réussite pour les métiers de secrétariat. Je remercie toute l'équipe pour votre aide et votre sacré coup de main en matière d'idées toujours novatrices. Elles me sont indispensables et utiles. J'aimerais juste trouver plus de modèles de lettres ! Bravo pour ce que vous faites.