Fiche pratique

L’accent circonflexe

Même s’il a été rendu optionnel en 1990 sur le I et le U de nombreux mots, l’accent circonflexe n’a pas disparu du paysage. Sa présence reste d’ailleurs essentielle pour distinguer entre eux des homonymes ou pour préciser le temps d’un verbe. Le Projet Voltaire nous détaille ici les principaux cas où le petit chapeau fait la différence. Gare aux confusions !

Le verbe "devoir"

Le participe passé du verbe "devoir" s’écrit  au masculin singulier, afin d’éviter toute confusion avec l’article "du".

Le loyer du logement est dû.

Cette précaution est inutile au masculin pluriel et au féminin, où les participes s’écrivent sans accent : dus, due, dues.

La somme est due.

Les noms "cote" et "côte"

La "côte", avec accent circonflexe, s’emploie pour désigner une partie saillante, une pente ou un rivage.

Un tricot à grosses côtes. Faire un démarrage en côte. Passer ses vacances sur la côte.

Sans accent, la notion de "cote" est liée à une valeur, à une estimation.

La cote d’un véhicule. Avoir la cote auprès du public.

Les verbes "croire" et "croître"

Attention à ne pas confondre les verbes "croire" et "croître" au présent, car la différence n’est pas toujours perceptible à l’oreille.

CROIRE : je crois, tu crois, il croit, nous croyons, vous croyez, ils croient.

CROÎTRE : je croîs, tu croîs, il croît, nous croissons, vous croissez, ils croissent.

"Il croit" signifie "il pense" ou "il a confiance". "Il croît" signifie "il grandit".

Il réussira à ce poste, il y croit.

L’arbre se plaît dans cette terre, il y croît.

Les noms "tache" et "tâche"

Ne confondons pas la "tache", la salissure, avec la "tâche" qui est un travail à exécuter.

Un moyen de se rappeler laquelle prend un accent est de combiner tache/tâche et croire/croître.

Il croit voir une tache de graisse sur la vitre.

Notre tâche quotidienne croît de jour en jour.

Le verbe "dire"

Avec le verbe "dire", présent et passé simple se ressemblent.

PRÉSENT : je dis, tu dis, il dit, nous disons, vous dites, ils disent.

PASSÉ SIMPLE : je dis, tu dis, il dit, nous dîmes, vous dîtes, ils dirent.

Quand vous écrivez "Je suis d’accord avec ce que vous dîtes", vous réhabilitez un participe passé devenu rare, mais était-ce bien là votre intention ?

Le verbe "faire"

Comme avec "dire", nous avons tendance à abuser de l’accent circonflexe quand nous employons le verbe "faire".

Si nous écrivons "J’approuve ce que vous faîtes", nous introduisons une forme qui n’existe pas. En effet, comme forme conjuguée du verbe "faire", "faites" ne prend jamais d’accent circonflexe.

J’approuve ce que vous faites.

En revanche, il est correct d’évoquer les faîtes des arbres, le faîte étant par définition la partie la plus élevée. Écrire "faîtes" au lieu de "faites" revient donc à utiliser le pluriel d’un nom au lieu d’un verbe.

Nous nous en tiendrons là, ne voulant pas vous faire "bailler d’ennui". Oh pardon, ce bailler-là n’est pas le bon, puisqu’il est lié au bailleur et au bail. Dans le cas présent, n’oublions pas l’accent circonflexe, et posons-le bien sur le A, car il remplace un deuxième A disparu : "bâiller d’ennui".

En savoir plus

Projet Voltaire

Marie-France Claerebout

Cet article a été rédigé en partenariat avec Marie-France Claerebout, membre de l'équipe d'experts du Projet Voltaire et auteure du livre Optimiser son score à la certification Voltaire. Renseignements :
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
www.projet-voltaire.fr - www.certification-voltaire.fr

 

 

Note (1 vote)

Notez cet article (Cliquez sur les étoiles)

Ajouter un commentaire

1000 caractères max

Rédiger un commentaire

Pour publier votre commentaire, veuillez-vous identifier.

Se connecter

Vous n’avez pas encore de compte Kalligo ?
Inscrivez-vous dès maintenant en quelques clics :

S'inscrire gratuitement

Publicité

Newsletter

Recevez chaque semaine nos infos et astuces par email !

Témoignage
de Rose-Andrée

Secrétaire de direction - Organisation Non Gouvernementale

Cet outil permet de mieux préparer les entrevues, de mieux choisir les tenues vestimentaires pour le bureau et de mieux gérer les relations entre le patron et les collègues. L'équipe de Kalligo fait un très bon travail car ces conseils permettent aux secrétaires et assistantes de se recycler et de connaître en temps opportun les évolutions du métier d'assistanat.